Après avoir cultivé une douzaine de variétés de tomates chaque année, j''ai fini par n'en conserver que 3 ou 4 d'entre elles qui répondent parfaitement à mes besoins en fraîs + conserves d'hiver.

La raison principale de cette réduction est l'apparition de plus en plus fréquente de conditions de culture défavorables (printemps/été/automnes pluvieux et/ou froids) pour ne retenir que les plus résistantes.

Je considère même que depuis 10 ans il est indispensable pour réussir cette production en Alsace de s'équiper de serres ou au moins d'abris. Je rappelle que l'emploi de soufre n'est pas compatible avec la  permaculture.

A défaut, sous l'action du mildiou vous arracherez une année sur deux la totalité des plants de variétés à gros fruits déjà à la mi-juillet, et de petits fruits à la mi-août au plus tard.

En culture de plein champs en Alsace les variétés réputées résistantes au mildiou ne le sont plus après la mi août en raison de la forte pluviométrie.

Accessoirement les 3 premières variétés présentées ci-après ne suscitent pas la convoitise des voleurs (fruits de taille et de couleurs inintéressantes), ce qui est important dans une société où le travail est dévalorisé.

 

 

Mes 4 variétés préférées sont, dans l'ordre d'importance :

 

Tomate "olivette":

Avantages :

- fruit très sucré (beaucoup plus qu'une tomate cerise) et parfumé. C'est la tomate du paresseux, particulièrement adaptée aux salades et appréciée des enfants.

- hâtive, tardive et très productive,

- pas de taille des gourmands (croissance indéterminée)

- variété assez résistante en plein champs et totalement résistante sous abri. En cas de forte attaque de mildiou vous pouvez toujours arracher les plants et faire murir les fruits en cave (voir ci-après),

- c'est la seule tomate qui garde tout son goût après le mois d'août, ou après être cueillie verte pour maturation en cave. Pour ceci cueillez les fruits verts juste avant les gelées pour une conservation et un murissement en cave jusqu'en novembre.

 

Inconvénients :

- taille réduite (comme une grosse olive) donc inadaptée à la préparation de sauce, en conserve ou non.

 

Tomate Olivette  

 

 

Tomate "green velvet":

Avantages :

- la plus goûteuse que je connaisse.

  Excellente saveur : épicée mais pas comme beaucoup de vertes, plutôt sucrée et un peu acidulée. Après cela vous trouverez fades et flotteuses les "Rose de Berne", "Coeur de boeuf" et autres "Marmande", croyez-moi.

- peau épaisse permettant d'être pelée au couteau, comme une orange, sans blanchissement. C'est une variété fantastique pour les salades, les intestins fragiles (la peau est toujours difficile à digérer) et la préparation de sauces en conserves.

  Prévoir 50 pieds de tomate pour pour la consommation d'une famille de 4 personnes en frais pendant la belle saison + 40 plants supplémentaires pour les conserves de sauce.

- fruits de taille moyenne à grosse.

 

Inconvénients :

- variété pas du tout résistante en plein champs et peu résistante sous abri, mais cela vaut la peine !!!

- taille nécessaire des gourmands  (gros fruits)

- tardive

 

Tomate Green Velvet  

 

 

Tomate "petit moineau":

Avantages :

- fruit très sucré et parfumé

- hâtive, tardive et très productive,

- très vigoureuse : un plant peut couvrir jusque 5m² au sol. Prévoir la place en conséquence, verticalement sur tuteurs ou horizontalement au sol.

- totalement résistante en plein champs comme sous abri. C'est la tomate de secours pour ne pas être frustré en cas d'été pourri.

- se ressème tout seule très facilement.

- pas de taille des gourmands (croissance indéterminée)

Prévoir 2 gros plants au maximum, étalés sur quelques m², pour la consommation d'une famille.

 

Inconvénients :

- très vigoureuse : un plant peut couvrir jusque 5m² au sol. Prévoir la place en conséquence sinon elle vous étouffera les cultures voisines.

- fruits de très petite taille, comme une petite cerise ou une grosse groseille.

 

Tomate Petit Moineau  

 

 

Tomate "northern light":

Avantages :

- goûteuse,

- très belles nuances colorées, du jaune clair au rouge sang en passant par l'orange. Pour un bel effet, couper en rondelles et non en quartier. Ces couleurs se marient très bien avec le vert des tomates green velvet.

- fruits de grosse taille.


Inconvénients :

- variété pas du tout résistante en plein champs et peu résistante sous abri,

- taille nécessaire des gourmands (croissance déterminée)

- tardive

- suscite la convoitise des voleurs.

 

Tomate Northern Light  

 




Notes et conseils de culture :

- plus les variétés de tomates se rapprochent des formes originelles à petits fruits, plus elles sont résistantes aux mildiou et à la sècheresse.

  La plus résistante que je connaisse est la variété sauvage "Petit moineau", suivie par la "Matt's wild cherry" (tomate amérindienne sauvage)

- plus la taille des fruits est réduite, plus la variété sera hâtive, donc la maturation rapide et longue, et donc tardive,

- que se soit en pleine terre ou sous abri, les tomates ne s'arrosent pratiquement jamais, tout au plus 1 verre d'eau de pluie (20cl) au pieds des plants par semaine, jamais sur le feuillage.

  Sous abris ou lors des canicules il faut impérativement que le pied des plants soit paillé, idéalement avec 10 cm minium de BRF.

  L'arrosage des tomates les fait grossir et perdre tout leur goût !

- la culture des tomatiers sera de préférence verticale, sur tuteurs ou suspensions souples, loin du sol pour s'éloigner de son humidité et éviter le rejaillement (éclaboussure) de l'eau de pluie.

 La culture sur cagettes et autres grillages bas est déconseillée en Alsace.

- voir article à venir sur www.bdpalsace.fr sur les serres d'été (presque) sans arrosage et adaptées à la permaculture,

- repiquer le plant à 20-25 cm de profondeur pour lui permettre de faire au moins 3 rangées de racines,

- éviter de saisir les plants par la racine lors du repiquage pour ne pas abimer les futurs départs de racine déjà présents le long de la tige,

- le paillage au pied des tomates, permet d'éviter le "cul brûlé" (nécrose apicale),

- distance de plantation :

         - petit moineau : tout les 2m
         - les autres variétés : au moins 60 cm en Alsace. Idéalement : 80 cm. Plus il y aura d'espace entre les plants plus ce sera ventilé et moins il y aura de risque de mildiou.

- intercaler des oeillets d'Inde pour leur propriétés anti-nématodes,

- les variétés à croissance indéterminée ne requièrent pas de taille mais montent à plus de 2 m de haut,

- les variétés à croissance déterminée et gros fruits requièrent une taille (pincement des gourmands) indispensables à la fructification et à la maturation. A défaut la plante s'épuise précocément et les fruits n'arrivent pas à maturité.

 

Image     




Pour ce qui est des goûts et des couleurs des tomates je vous renvoie aux 2 sites incontournables, que je consulte très régulièrement :

- http://tomodori.com/

- http://ventmarin.free.fr/passion_tomates/passion_tomate.htm

 

Où se procurer les graines :

- dans notre banque de graines gratuite de Strasbourg : http://bdpalsace.fr/tiki-read_article.php?articleId=25

- sur www.ebay.fr

 

Comment préparer et conserver les graines :

- recueillir les fruits les plus mûrs, voir tombés au sol, de plusieurs plants différents d'une même variété

- le plus facilement, et pour petites quantités : étaler une vingtaine de graines une par une, bien séparément et avec le jus sur un papier Sopalin ou papier de toilette, laisser sécher et conserver au sec.

  On mettra les graines en terre avec un petit bout de papier chaque fois pour ne pas abîmer celles-ci.

- le plus proprement et pour grosses quantités : laisser décomposer quelques fruits dans une bol, après liquéfaction complète des tissus passer au tamis (passoire à thé) et étaler les graines propres sur une assiètte. Mettre en sachet de papier.

Les graines de tomates se conservent bien au sec et au frais pendant 5 ans, et moins bien jusqu'à 10 ans.

 

Christophe KÖPPEL - correspondant de Brin de Paille pour l'Alsace